Fulmar boréal (2023)

Sa vie se passe en haute mer, volant par tous les temps, rasant les vagues écumantes du grand large. Il ne revient à terre que pour se reproduire. Fantastique et mystérieux fulmar.

Cet origami est né d’une commande :
Le 28 Septembre 2023 au festival de Cauterêts :
« – Vous pourriez plier un fulmar boréal ?
– Je ne connais pas cet oiseau !
– C’est un oiseau marin. J’aimerai l’offrir pour Noël à une amie naturaliste, spécialiste de cette espèce. Vous pensez que c’est imaginable ?
– Une telle demande, c’est vraiment séduisant. Noël c’est dans 3 mois. Je vais essayer, mais je ne vous garantis rien. C’est la papier qui décidera. Je vous recontacterai. »

 

Je me suis renseigné. Des photos, des vidéos. J’ai découvert son univers. J’ai demandé à droite, à gauche, j’ai écouté les témoignages de ceux qui ont déjà croisé la route de ce mystérieux fulmar. Qu’est ce qui vous a marqué chez cet oiseau ? Son bec ? C’est sûr. Il est bien particulier. Son vol aussi. Ample, souple, puissant. Et ces claquements de bec à flanc de falaises lorsqu’ils se saluent, père et mère d’un unique poussin.

Après de nombreuses tentatives voilà le résultat qu’un carré de papier blanc a bien voulu m’offrir.
J’ai choisi de suggérer son regard noir avec une ombre plutôt que de prendre un papier bicolore qui aurait surchargé l’ensemble.
J’ai choisi d’épurer au maximum pour ne garder que l’essence.
Il m’a tellement plu que j’en ai plié un deuxième pour moi. L’autre s’est déjà envolé loin d’ici, il est auprès de celle qui les connaît si bien.

Hâte de te rencontrer en vrai maintenant joli fulmar, prince de la haute mer !

Plié à partir d’un carré de papier Arches (185 g/m²)