Grand-duc d'Europe (2024)

C’est le roi de la nuit. Le fantôme des falaises. Celui dont on guette le chant profond lorsque le jour tire sa révérence. Et parfois, il nous fait l’honneur de se montrer. Immobile. Soudain, ses deux paupières se ferment délicatement, dévoilant de jolis cils blancs. Et puis la nuit tombe. Il s’envole. Emportant avec lui les mystères de la nuit. L’approcher en origami fut un voyage passionnant : que faut-il garder du Grand-duc ? Son regard orange perçant ? Pas vraiment. Le plus souvent nous sommes trop loin, il fait trop sombre… quelles couleurs choisir ? L’une au recto, l’autre au verso de mon papier. J’ai demandé à Guillaume François, spécialiste de cet oiseau, son expertise. Et ce qu’il m’a révélé est incroyable : le Grand-duc adopte un plumage plus ou moins uni, plus ou moins tacheté, en fonction de la couleur de la falaise qui l’héberge ! Magie du vivant. Il me restait à choisir la couleur qui me semblait correspondre le mieux. Je vous livre avec émotion l’aboutissement de ce long voyage. Il est désormais dans sa falaise. Heureux. Il veille. Merveilleux roi de la nuit !

Plié à partir d’une bande de papier Arches (185 g/m²)