Grue cendrée (2023)

Elle est désormais parmi les siens. Ça y est. J’ai réussi.
Je l’ai posée dans cette prairie, et puis les grues sont venues à sa rencontre.
C’était écrit.
Quelle émotion, vous n’imaginez pas. Car ce n’était pas gagné.
Aujourd’hui, c’était mon dernier jour ici, au Lac du Der.
Il y a d’abord eu la pluie, puis l’éclaircie. Il y a aussi eu la chute de la grue dans la boue, et le nettoyage.
Et enfin, le miracle.
L’image rêvée.
La rencontre de l’origami et du sauvage.
Larme de joie tombant au sol comme le point final de ces 4 jours de festival complètement fous.
Je quitte Montier et les grues le cœur empli d’amour.

Plié à partir d’une bande de papier Arches de 15 cm par 6 mètres (300 g/m²)