Hirondelle rustique (2019)

Je voyage à vélo. J’observe des dizaines d’élégantes hirondelles virevoltant dans les airs. Elles ont parcouru tant de kilomètres pour revenir d’Afrique du Sud ! J’aime leur silhouette fine et élancée, leur queue largement échancrée qui se termine en deux longues pointes, j’aime le noir de leurs ailes et le blanc de leur corps.

J’arrive à Montbéliard, parcours la ville, trouve une rue piétonne et une belle terrasse ensoleillée. Parfait. Je commande un café et un verre d’eau. Je m’assieds, sors un carré de papier noir et blanc et mes petites pinces à linge. Je bois une gorgée de café, trempe mes doigts dans le verre d’eau et caresse le carré de papier d’aquarelle.

Dans la rue, les gens passent. Le temps se dilue… je pense à l’hirondelle… Mes doigts essayent. Se trompent. Puis l’hirondelle se faufile à travers les passants et vient se blottir au creux de mes mains. Je plie bagages, l’hirondelle sèche doucement dans son nid, je reprends la route.

Plié à partir d’un carré de papier Arches (185 g/m²)