Lagopède alpin (2024)

À pas de velours le lagopède avance sur la neige glacée. Il se dirige vers quelques feuilles qui feront son repas. J’ai tellement d’admiration pour cet oiseau qui survit à l’hiver, à si haute altitude. Et je trouve son plumage d’une telle élégance : ce léger trait noir venant souligner la blancheur immaculée du reste de sa parure. Alors j’ai voulu l’approcher par l’origami : mouiller, plier, courber un carré de papier noir d’un côté et blanc de l’autre. Je l’ai vu naître entre mes mains, et aujourd’hui je l’ai amené tout là-haut. Proche des siens. Plusieurs heures de marche, raquettes aux pieds, une quantité de neige incroyable… et une photo pour clore ce récit et ce chemin de création.

Plié à partir d’un carré de papier Arches (185 g/m²)