Mail 2

Bonjour à toutes et à tous,
 
Le grand départ approche et j’emporte dans mon coeur chacun de vos messages. A vrai dire, je ne m’attendais pas à recevoir tant de réponses, toutes plus touchantes les unes que les autres. Vous serez environ 80 à lire mon journal et rien ne vous empêche de le diffuser à votre tour! Je m’excuse de n’avoir pu répondre à chacun d’entre vous mais ces derniers jours ont été agités, entre les courses de dernière minute et les moments tout simples qu’on essaye de passer avec ses proches, sans penser que ce sont les derniers avant longtemps… et puis…
 
Dimanche dernier j’ai bien cru que je ne pourrai pas partir.
 
La veille nous avions mangé des champignons et sûrement qu’une amanite toxique est entrée en contact avec les champignons que nous avons cuisinés, alors qu’ils étaient tous dans le panier. En fait nous ramassions des oronges, de la famille des amanites, qui elle est comestible, alors que ses frères et soeurs sont souvent très toxiques!! Dimanche matin, je fus pris de nausées, ma soeur n’était pas non plus dans son assiette. Sur internet mes parents ont lu que le risque était l’hépatite, en dix jours le foie est rongé et vous imaginez la suite. La décision fut rapidement prise: nous nous sommes tous rendus aux urgences à 8h du matin. La première prise de sang eut lieu vers 10h, la seconde à 13h. A 15h nous sommes rentrés, plutôt rassurés et en meilleure forme. Sauf que le centre anti-poison de Marseille avait décidé de nous maintenir sous surveillance jusqu’au lundi soir, car le foie peut commencer à dysfonctionner jusqu’à 48h après avoir ingéré les champignons! Nous avons donc eu droit à une prise de sang le dimanche soir, et trois le lundi, matin midi et soir. Après cette aventure nous sommes allés arroser le fait que nous étions toujours en vie (et puisque notre foie fonctionnait toujours il fallait bien en profiter!). J’avais réuni mes amis en ville, cette dernière soirée (avant la prochaine!) en leur compagnie fut très agréable…
 
Mardi matin je prenais le train pour Toulon, l’après midi j’étais déjà dans les magasins avec Erich (le capitaine dubateau) et nous achetions les vivres pour ce long voyage. Nous sommes un équipage de 4, mes trois compagnons de voyages ont tous fait une carrière dans la Marine et ils sont tous passionnés de voile, ils ont d’ailleurs chacun leur propre bateau. Mais Erich n’est pas du tout le militaire perfectionniste, hyper organisé et droit dans ses bottes comme nous serions susceptibles de le penser (à ma plus grande joie je l’avoue!). Il oublie toujours un truc là où il passe, mais nous nous complétons bien. Du coup, Erich dans un supermarché c’est une aventure en soi ! Il m’a remis sa liste de courses, étalée sur 6 pages de son carnet, et difficilement déchiffrable par endroits. On avait chacun un caddie, il ne fallait ni se perdre, ni prendre deux fois la même chose, on s’en est sortis! Mais une fois rentrés au bateau, j’ai pris les choses en main, fait l’inventaire de ce que nous avions forcément oublié et de ce que nous n’avions pas trouvé, et j’ai rédigé une nouvelle liste, sur une seule feuille (c’est tellement plus simple quand on a tout devant les yeux!) et le lendemain nous sommes allés dans une grande surface un peu plus grande que celle de la veille. Et puis il a fallut rangé toutes nos victuailles dans le bateau, faire une liste qui dit où est quoi. Le soir je dors seul sur le bateau, je prends mes marques, je m’habitue aux mouvements de l’eau, et j’avoue que cela me plaît beaucoup.
 
Au sujet de l’équipage je ne vous ai pas encore présenté Jean-Louis et Christian. Ils sont tous les deux très agréables, Jean-Louis est plus « sérieux » et « minutieux » qu’Erich, et Christian c’est le boute-en-train de l’équipe, jamais réticent à un petit canon. Je ne vais pas m’ennuyer! Jean-Louis c’est l’électricien de l’équipe, Christian le mécano, Erich le chef de la navigation, et moi… et bien, je serai le traducteur ! Car à Madère, aux Canaries et au Cap Vert on parle soit espagnol soit portugais, langues que je maîtrise plutôt bien, alors que mes acolytes… parlent très bien français!
 
Nous partons donc dimanche à 15h. Mais si l’horaire est si précis ce n’est pas par hasard…
 
Le début de l’histoire que je vais vous raconter remonte à 1778. A cette époque les Etats-Unis d’Amérique luttent pour leur indépendance, et le jeune major général Lafayette embarque à bord d’un bateau nommé l’Hermione pour aller aider les partisans de l’indépendance. Il est aujourd’hui un « héros » outre-atlantique, et des passionnés d’histoire ont eu le rêve un peu fou, il y a 20 ans déjà, de reconstruire la mythique Hermione à l’identique. Le chantier a duré 20 ans, et aujourd’hui l’Hermione est prête pour entamer son grand voyage sur les traces de Lafayette: traverser l’Atlantique et remonter la côte américaine en s’arrêtant dans une quinzaine de ports où se dérouleront de nombreuses commémorations!
 
Vous vous dites que je m’éloigne un peu de mon récit, mais pas du tout! Car le président du Club Nautique de Toulon, ayant eu vent du voyage de l’Hermione, a décidé d’organiser un voyage depuis Toulon jusqu’au Antilles, et de rejoindre l’Hermione à Miami avant de l’accompagner pour sa remontée de la côte américaine.
 

Voici le site de ce projet nommé Med’Hermione (car on part de la méditerrannée pour rejoindre l’Hermione) :http://www.medhermione.fr/

Dimanche, nous serons donc 7 bateaux à partir, et de nombreuses festivités sont organisées. De vieux et beaux bateaux vont d’ailleurs nous accompagner durant les premiers milles de notre voyage. France 3 devrait être là, pourquoi pas vous?
 

Fabien, un ami que je n’ai pas vu depuis bien longtemps, après avoir reçu mon premier mail, m’a proposé de s’occuper d’un blog sur lequel il mettra mes textes, une carte avec mes déplacements, des photos, et peut-être le reportage de France 3 (s’il le trouve ;). Voici l’adresse de ce blog: http://surleausurmonvelo.wordpress.com/

D’ailleurs, si durant mon voyage vous voyez que je ne suis pas très loin d’un lieu que vous connaissez, où que vous avez des conseils à me donner, n’hésitez pas!
 
Au sujet de la carte, vous pouvez soit aller sur le blog (mais des détails sont encore à régler, je compte sur Fabien !) où bien suivre ma position sur ce site qui enregistre ma position des 7 derniers jours:
 
http://share.findmespot.com/shared/faces/viewspots.jsp?glId=0GX9eWNhsR64EJEQ8IHoViKaBv0gIrmsV
 
Idéalement j’espère que je vous donnerai un lien vers une carte où les positions ne s’effacent pas 🙂
 
Voilà, je lâche les amarres, je quitte cet écran, et je vous embrasse fort !

Contact

Jonathan Rebouillat
(+33) 7 68 67 54 84
jonathan.rebouillat@yahoo.fr