Panthère des neiges (2024)

Elle est sortie du livre !

Divine panthère…

Comment approcher, par le pliage, ton allure élégante et féline ? Comment suggérer ton déplacement à pas de velours ? Comment, comment ? Avec une simple bande de papier…

Voilà les questions que je me suis posé.
Et puis je les ai oublié.
Car c’est avec le cœur que j’ai plié. Le raisonnement n’a que peu sa place dans mon travail.
Un lien s’était tissé entre cette panthère et moi, un profond respect aussi.
Et lorsque mon cœur est relié, mes mains semblent savoir quoi faire du papier que je leur propose.

C’est l’émotion du film de Vincent et Marie qui m’avait donné les clefs. Je me souviens du tourbillon dans lequel il m’avait plongé. De mes larmes roulant sur mes joues pendant que déroulait le générique de fin. Et puis les gens avaient quitté la salle. Et enfin, un long moment après, la dame du cinéma était venu me voir pour me dire qu’une autre séance allait bientôt commencer. Il fallait partir. Et emmener avec moi toutes ces belles images et ce message si fort que chantait Nick Cave : « we are not alone ».

Merci Vincent. Ton travail est fabuleux. Merci Marie, que je ne connais pas encore, et Sylvain Tesson, pour l’élégance de tes mots et le cortège d’images et de pensées fertiles qu’ils proposent.

Merci à toi, chère panthère des neiges, d’être de ce monde, d’habiter cette Terre qui nous héberge tous.

Plié à partir d’un rectangle de papier Arches (300 g/m²)