Tichodrome échelette (2)

Envouté.
Ensorcelé.
Je n’ai rien pu faire.
Il a fallu que j’y retourne.
Jour après jour.
Le retrouver.
Le chercher d’abord.
Scruter l’immense falaise d’orgues basaltiques à la recherche d’un battement d’aile, si discret, si léger.
Un battement d’aile comme une étincelle miraculeuse.
Il est si petit dans cette immensité de roche.
Il parait si fragile et si délicat, papillonnant sur cette falaise lourde, rude et anguleuse.
Chaque fois un frisson accompagne le regard qui se pose enfin sur l’être recherché.
Il est là.
Le tichodrome.
Aujourd’hui encore.
Un de ces jours il m’a d’ailleurs fait une grande frayeur.
Emporté dans une funeste danse aérienne par un épervier affamé, il l’a échappé belle.
Il est toujours là, donc.
Je l’observe et je le filme patiemment.
Heure après heure.
Jour après jour.
J’ai été euphorique devant le spectacle qu’il m’a offert. Etonné aussi de l’intimité à laquelle j’ai pu accéder.
Les images que je vous livre me semblent incroyables, je n’en ai jamais vu de pareilles. Peut-être que je n’ai pas assez cherché.
En tout cas, elles sont maintenant entre vos mains. N’hésitez pas à les partager avec celles et ceux qui vibreront aussi devant la grâce et la beauté de cet oiseau merveilleux.
Le monde est plein de merveilles. Il n’en manquera jamais.
C’est l’émerveillement qu’il nous faut semer et cultiver.
Lire la vidéo

Contact

Jonathan Rebouillat
(+33) 7 68 67 54 84
jonathan.rebouillat@yahoo.fr